17 novembre 2008

"Gombrowiczshow"

Si, selon Gombrowicz, « être un homme, c’est simuler l’homme », il y en a qui sont plus hommes que d’autres : ce sont les comédiens. Pour les amateurs d’humanité, il faut donc absolument aller voir s’éclater sur scène ceux du Gombrowiczshow. Ce grand spectacle baroque a été créé le 5 novembre dernier aux Subsistances de Lyon et sera joué au Théâtre National de Chaillot à partir du 20 novembre par toute une équipe de dingues (la compagnie ZEREP). Je dois dire que je suis un fan absolu de Witold Gombrowicz, et surtout de... [Lire la suite]
Posté par Dao-Pailler à 17:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

17 novembre 2008

Le champion de tous les romans

ou : Ce grand jeu dont vous ne connaissez pas (mais aimeriez bien connaître) les règles Dans son précédent article, Irma Vep citait le narrateur de Nous sommes tous Kafka pour qui James Joyce, avec Ulysse, « ose fustiger le lecteur à coups de centaines de phrases incompréhensibles ». L’équipe du Vampire Actif, ne reculant devant aucun obstacle, a voulu enquêter et m’a dépêché – moi, le non littéraire du groupe – afin que je courbe l’échine devant ce Joyce prétendument sadique. ... [Lire la suite]
Posté par Dao-Pailler à 11:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 novembre 2008

Nous sommes tous Kafka

<!-- /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; ... [Lire la suite]
Posté par IrmaVep à 19:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 novembre 2008

Le Vampire de Düsseldorf

Au milieu des champs parfois désordonnés de la production littéraire contemporaine, il peut s'élever, un jour, de manière fortuite un monument, dont on aperçoit de loin la silhouette. On y accorde une attention toute relative et un bouclier de méfiance nous empêche d'être atteint par le parfum du scandale qui plane sur ses hautes tours. On décide alors d'oublier la vision. Mais le souvenir se tapit au fond de la conscience, reste d'abord bien sagement endormi puis creuse dans la mémoire la niche dans laquelle il a choisi de se musser... [Lire la suite]
Posté par IrmaVep à 11:06 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
01 novembre 2008

Utopies, rêves d'hier, mondes de demain

<!-- /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-font-family:"Times New Roman";} p {mso-margin-top-alt:auto; margin-right:0cm; mso-margin-bottom-alt:auto; margin-left:0cm; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; ... [Lire la suite]
26 octobre 2008

Sauvagerie

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:Verdana; panose-1:2 11 6 4 3 5 4 4 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:swiss; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:536871559 0 0 0 415 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; ... [Lire la suite]

23 octobre 2008

Une éducation libertine

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:Verdana; panose-1:2 11 6 4 3 5 4 4 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:swiss; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:536871559 0 0 0 415 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal ... [Lire la suite]
12 octobre 2008

La route de Los Angelès de John Fante

"La Route de Los Angeles, "premier roman de John Fante, a été écrit en 1933 mais publié après sa mort, en 1986. Il y raconte la bourlingue américaine classique : recherche de petits boulots, vie de bagarres et de vols, personnages gueulards rencontrés sur les quais ; ajoutez une forme d'humour sauvage, cinglant et de plein air. John Fante, avant les beatniks, a raconté l'aventure des laissés-pour-compte, des ivrognes. La Route de Los Angeles, c'est déjà le bréviaire d'une Amérique vulgaire et mal élevée". Tel... [Lire la suite]
Posté par Desmodus1 à 15:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
11 octobre 2008

Eloge de la lenteur de Carl Honoré

En son temps, "Le droit à la paresse" avait fait scandale... En réaction contre la dictature de l'activisme, cet "amour et cette passion moribonde du travail qu'embrassent les classes ouvrières des nations où règne le capitalisme"et " qui les poussent jusqu'à l'épuisement", Paul Lafargue, le gendre de Karl Marx, faisait une analyse au vitriol du rapport entre le travail et le capital ainsi que des profondes inégalités sociales de cette fin du XIXème siècle (l'actualité de cet ouvrage, disponible en... [Lire la suite]
Posté par Desmodus1 à 22:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 septembre 2008

Le serrurier volant de Tonino Benacquista

Hier soir j'ai fait une infidélité au romantisme (quoique...) et ai dévoré "le serrurier volant" de Tonino Benacquista, illustré par Tardi, l'histoire d'un gars qui fait un choix, celui de la discrétion et du juste effort... Jusqu'à ce que la belle mécanique qu'il a mise en oeuvre se dérègle... Cet être fermé, va devenir serrurier... et ouvrir beaucoup de portes... Jusqu'à ce que le destin reboucle l'histoire... Les personnages sont esquissés avec justesse et économie,  que ce soit Marc en homme ordinaire décidé... [Lire la suite]
Posté par Desmodus1 à 21:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,