29 février 2008

Personne

J’ai terminé Personne, un court texte de Linda Lê paru en 2003, voilà maintenant plus d’une semaine. Pourquoi avoir attendu aussi longtemps avant d’en parler ? C’est qu’il est des œuvres avec lesquelles il est difficile de prendre immédiatement du recul et leur découverte se combine parfois avec de curieuses coïncidences qui laissent des interrogations en suspens. Dans le train qui m’amenait vers Langres le jeudi 21 février, la figure d’Holopherne, qui jalonne le récit de Lê était devenue rémanente dans mon esprit. Une espèce de... [Lire la suite]
Posté par IrmaVep à 00:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

18 février 2008

Tg STAN : Sauve qui peut, pas mal comme titre

Le vendredi 15 février au Théâtre Le Point du Jour à Lyon, on pouvait assister à  la dernière représentation de Sauve qui peut, pas mal comme titre d'après Les Dramuscules de Thomas Bernhard. Interprété par trois comédiens de la talentueuse et déjantée troupe théâtrale belge Tg STAN, le spectacle a su être à la hauteur du cynisme distillé dans les écrits de l’auteur autrichien, qui, dans une majeure partie de son œuvre a cherché à pointer du doigt la décadence de la culture de son pays... [Lire la suite]
Posté par IrmaVep à 23:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 février 2008

Auprès de moi toujours

Attention, d'entrée de jeu, dès son titre, ce livre nous manipule. On pense tout d'abord à ces récits sirupeux qui saturent un grand nombre de rayonnages dans le coin librairie des supermarchés. Erreur! Il suffit de lire les premières lignes de ce texte de Kazuo Ishiguro pour comprendre que l'on va se trouver aux antipodes du roman de gare. On est loin cependant de se douter des turbulences qu'il va déclencher chez le lecteur. Nous sommes à la fin des années quatre-vingt dix et le récit s'ouvre avec les pensées d'une... [Lire la suite]
Posté par IrmaVep à 10:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
16 février 2008

La Route (bis)

La Route est sous nos pieds meurtris, nous la parcourons physiquement, presque prisonniers d’elle. La Route dévaste tout. Elle nous balaye avec. Elle ne se souvient de nous que par bribes et par ruines. Une canette de coca. Des maisons éventrées. Je me souviens d’un avenir où nous serons tous morts et où l’humanité tiendra tout entière dans le rapport ténu d’un père avec son fils, d’un homme avec un enfant. Un père. Un fils. Pas nommés. Les noms n’ont plus cours lorsque seule la relation compte. Pas de mère. Pas de femme. Elle... [Lire la suite]
Posté par Dao-Pailler à 15:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
16 février 2008

La Flèche du Temps

Fatalité littéraire ! Un honnête narrateur du XXème siècle se retrouve dans la peau d’un médecin nazi et revit sa vie à l’envers. Tel est le propos du livre vertigineux de Martin Amis. Pour éviter de rester K.O. devant ce livre étourdissant, je vous propose deux grilles de lecture qui n’ont qu’une intention : montrer à quel point le livre d’Amis, bien plus qu’un exercice littéraire, fait sentir et comprendre autrement la petite et la grande Histoire humaine, qui tendent à être gangrenées par l’habitude et le consensus moral. ... [Lire la suite]
Posté par Dao-Pailler à 15:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
14 février 2008

L'homme du lac

Arnaldur Indridason est un écrivain très connu dans ce pays de glace et de feu qu'est l'Islande où il réside. Il a fallu attendre 2005, pour qu'enfin, en France on trouve la traduction de son premier roman La cité des jarres. Ont suivi respectivement La femme en vert, un petit bijou de noirceur et d'une grande ingéniosité narrative, puis La Voix.La particularité de ces romans est qu'ils semblent d'abord s'inscrire dans le récit policier-on y suit effectivement, à chaque fois, les enquêtes d'Erlendur (fabuleux personnage d'enquêteur... [Lire la suite]
Posté par IrmaVep à 14:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 février 2008

En inquiétante compagnie

Cet ouvrage de Carlos Fuentes est un recueil de nouvelles, sorti en France en novembre 2007, au centre desquelles évoluent des personnages qui n'ont rien à envier aux vampires... IrmaVep pourra en dire plus une fois le livre refermé. En attendant, on pourra toujours aller faire un tour sur cette page du Monde Diplomatique où l'on trouvera un article rédigé par Fuentes et qui s'intitule "A la louange du roman".
Posté par IrmaVep à 00:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 février 2008

Les intermittences de la mort

José Saramago a obtenu en 1998 le prix Nobel de littérature. Les intermittences de la mort, son dernier roman, va faire reparler de lui dans ce blog...IrmaVep s'est jetée dessus toutes griffes dehors, ce matin, en librairie! Début prévu de la lecture : ce soir, après ce billet!Extrait de la quatrième de couverture :"Dans un pays sans nom, un événement extraordinaire plonge la population dans l'euphorie : plus personne ne meurt. Mais le temps lui, poursuit son oeuvre, et l'immortalité, ce rêve de l'homme depuis que le monde est... [Lire la suite]
Posté par IrmaVep à 22:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
11 février 2008

Le troisième policier

Ecrit en 1940, ce roman a été refusé par les éditeurs avant d'être publié à titre posthume en 1967, après la mort de l'écrivain irlandais Flann d'O'Brien."Un narrateur unijambiste, affligé d'une jambe en bois et d'une âme -prénommée Joe- accrochée à son porte-bagages, une mystérieuse cassette égarée, des vols de pompes à vélo, des policiers convaincus de l'"humanité de la bicyclette" : Le Troisième Policier est un casse-tête d'une folle logique. Dans cette échappée, l'imagination sans frein est relayée par une prose... [Lire la suite]
Posté par IrmaVep à 22:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 février 2008

Vente à la criée du lot 49

Initialement paru en 1966, ce court texte de Thomas Pynchon, est extrêmement déroutant. Il est entre les canines d'IrmaVep en ce moment.
Posté par IrmaVep à 21:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]